Le Vaumicel

Gîtes en Normandie

                 Guillaume Canivet, seigneur du Valmisset, construit en 1551 ce manoir qui restera dans sa famille pendant deux siècles.

Inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1927, cette demeure datant de la Renaissance constitue un édifice très intéressant dont le système défensif qui protégeait à l’époque une grande cour intérieure reste aujourd’hui toujours bien visibile.

Le manoir a conservé sa structure originale médiévale avec son logis seigneurial construit sur un plan rectangulaire et ses quatre tours d’angle. L’une d’elle est composée d’une tourelle à toit de pierre qui servit de tour de guet. 

C’est en 1903 que François de Bellaigue de Bughas, né en 1882 à Paris, devient propriétaire du manoir du Vaumicel. Marié à Madeleine Neustadt, ils eurent 4 enfants : Jacqueline, Guillaume, Raymonde et enfin François, né en 1915 et qui deviendra maire de Vierville-sur-mer durant la Seconde guerre mondiale.

Au début de la Première guerre mondiale, François de Bellaigue de Bughas a 33 ans. Adjoint au maire de la commune de Vierville-sur-mer et à la tête du domaine agricole qu’il exploite depuis 1904, il dû tout laisser derrière lui pour s’en aller combattre. Il confia alors la charge de la ferme et de leurs enfants à sa femme Madeleine. 

Décédé en 1915 au combat, il marquera les esprits de sa très grande bravoure.

C’est alors son dernier fils, François, avec sa femme Denise, qui assure la reprise de l’exploitation agricole en 1943. Les bâtiments de ferme adjacents seront plus tard transformés en haras. Une activité équestre qui fera la renommée du Vaumicel dans toutes la région. 

Maire de la commune de Vierville-sur-mer de 1971 à 1979, François de Bellaigue de Bughas décède en 1979. Il laisse la propriété entre les mains de sa femme et de leurs 6 enfants : Hubert, Françoise, Jack, Daniel, Antoine et Christine.

En 1992, afin de conserver ce patrimoine au sein de la famille, Jack de Bellaigue, le second fils et Antoine de Bellaigue, le dernier, avec sa femme Valérie, reprennent ce domaine ensemble. Jack devient alors propriétaire du haras ainsi que des bâtiments ajaccents; Antoine et Valérie, du manoir.

Le Vaumicel, de la ferme d’origine à son activité du haras qui a évolué au fil du temps, a toujours été et demeure un lieu consacré aux animaux, plus particulièrement aux chevaux et à la nature.

Après d’importants travaux d’aménagement du Vaumicel et de son enceinte, Antoine et Valérie accueillent désormais dans leurs trois gîtes situés au cœur du domaine, des voyageurs avec lesquels ils sont heureux de partager ce bout d’histoire familiale.

Contact

Valérie de Bellaigue 

+33 6 19 18 71 77+33 2 31 51 74 13

levaumicel@gmail.com